Apparue en octobre 1966, la Jaguar 420 G prolonge la carrière de la Mk 10 lancée en octobre 1961 au salon londonien d’Earl’s Court. Navire amiral de la flotte de Sir William Lyons, la Mk 10 est un pullman de la route. Ce somptueux vaisseau capable de 200 km/h est la Jaguar la plus longue (5,03 mètres) et la plus large (1,93 mètres) de l’histoire de la marque. La plus lourde aussi en raison d’une caisse autoportante très renforcée (deux tonnes avec les pleins). Un gabarit et un luxe intérieur qui en font l’égale d’une Rolls-Royce pour le tiers du prix et une technologie bien supérieure. Avec sa silhouette aussi moderne que majestueuse, la Mk 10 renvoie la Mk IX qu’elle remplace au rayon des antiquités. La voiture est célèbre pour la ligne bulbeuse qu’elle doit à ses flancs arrondis, les mauvaises langues diront boursouflés. Elle est aussi très basse, une impression renforcée par les roues de 14 pouces, les plus petites jamais utilisées par Jaguar. Elle est encore la première Jaguar à afficher une face avant à quatre phares et à être dépourvue de « spats » sur les roues arrière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jaguar 420 G